Déconstruire les stéréotypes de la violence monastique du Japon antique et médiéval – Seconde partie : le stéréotype du « moine-guerrier »

Pour retrouver la première partie de l’article : cliquez ici Lorsque nous nous intéressons à l’histoire militaire japonaise afin d’essayer de mettre en avant certains grands héros ou guerriers, il est difficile de choisir tant les exemples de loyauté absolue et de hauts faits sont nombreux. L’un de ces exemples les plus connus et populaires est celui de Musashibō Benkei 武蔵坊弁慶 (?-1189), un moine qui … Continuer de lire Déconstruire les stéréotypes de la violence monastique du Japon antique et médiéval – Seconde partie : le stéréotype du « moine-guerrier »

Déconstruire les stéréotypes de la violence monastique du Japon antique et médiéval – Première partie : la militarisation des temples

Venu du continent asiatique durant le Ve siècle, le bouddhisme s’est, en l’espace de quelques siècles, implanté fermement au Japon[1]. Différentes écoles, notamment Tendai 天台宗 et Shingon 真言宗, se développèrent progressivement et les monastères bouddhiques s’affirmèrent, peu à peu, comme des puissances religieuses mais aussi économiques. En effet, l’aristocratie et la maison impériale firent des dons de shōen 荘園[2], des domaines privés, et accordèrent des … Continuer de lire Déconstruire les stéréotypes de la violence monastique du Japon antique et médiéval – Première partie : la militarisation des temples

De l’arc au sabre : lorsque l’évolution sociétale influence la tactique militaire du Japon médiéval

De nos jours, lorsque nous parlons du Japon médiéval, il est difficile de ne pas avoir en tête l’image du « samurai » 侍[1] et de ses sabres. En effet, sur l’archipel, la fin du Moyen-âge (seizième siècle) est marquée par de très nombreux combats à l’arme blanche et le début de son remplacement par l’arquebuse. Néanmoins, l’arsenal guerrier japonais est bien plus varié que ce que … Continuer de lire De l’arc au sabre : lorsque l’évolution sociétale influence la tactique militaire du Japon médiéval

Quand l’historien privilégie la littérature : le mauvais exemple de la « bataille » de la rivière Fuji

 Au Japon, la division des grandes périodes temporelles n’est pas la même qu’en occident. Nous remarquons, en effet, que l’archipel n’entre dans sa période médiévale qu’à l’issu d’une période de transition avec l’Antiquité durant la seconde moitié du douzième siècle. Cette période de transition délimite un ensemble de conflits pour obtenir le pouvoir politique et militaire entre divers acteurs : la maison impériale, la grande maison … Continuer de lire Quand l’historien privilégie la littérature : le mauvais exemple de la « bataille » de la rivière Fuji

Gengis Khan, du guerrier des steppes au conquérant de l’Eurasie

Il se tourne vers son frère[1], et ordonne : “Sois pour moi des yeux qui voient, des oreilles qui écoutent […]. Que nul n’aille à l’encontre de tes décisions ! Dans toute la nation punit le vol, fais taire le mensonge ; mets à mort ceux qui doivent être mis à mort, châtie ceux qui doivent être châtiés”[2]. Puis il dit ces mots : “Et, … Continuer de lire Gengis Khan, du guerrier des steppes au conquérant de l’Eurasie

Le Roi et la Guerre au cours du Moyen Âge occidental

Sous l’Ancien Régime, le roi dirigeait la guerre. Il décidait de son déclenchement et de son déroulement. Il était donc souverain dans la guerre[1]. C’est ce que l’historien Joël Cornette a appelé « le roi de guerre[2] ». Nous connaissons à ce titre des images fortes témoignant de cette souveraineté royale dans un conflit : Henry IV sur son cheval blanc conquérant son royaume ; Louis XIV majestueux, cambré … Continuer de lire Le Roi et la Guerre au cours du Moyen Âge occidental

Les akutō durant l’époque Kamakura : de la rébellion de petits fonctionnaires de provinces au renversement d’un régime shōgunal

L’ouverture du shōgunat de Kamakura Ce que nous pouvons nommer « Moyen Âge » tend à différer d’une aire géopolitique à une autre, notamment lorsque nous nous intéressons à l’Orient. Concernant l’archipel japonais, la période médiévale est définie comme commençant durant la seconde moitié du douzième siècle, après celle dite « ancienne » ou « classique », qui fut marquée par des siècles de paix relative et par le développement des … Continuer de lire Les akutō durant l’époque Kamakura : de la rébellion de petits fonctionnaires de provinces au renversement d’un régime shōgunal

L’Ordre des chevaliers teutoniques et la Pologne, deux représentations de la chrétienté en conflit

Le conflit opposant l’Ordre de la Maison de Sainte-Marie-des-Teutoniques (appelée plus communément l’Ordre des chevaliers teutoniques) au Royaume de Pologne est l’un des conflits les plus marquants de l’époque médiévale dans l’espace centre-est européen. Les moines soldats allemands se sont établis au sud de la Mer baltique, sur la terre de Chełmno, à la frontière de la Prusse, en 1226 suite à un accord passé … Continuer de lire L’Ordre des chevaliers teutoniques et la Pologne, deux représentations de la chrétienté en conflit

La figure de l’otage entre les XIe et XVe siècles

1152, le royaume d’Angleterre est plongé dans The Anarchy, une guerre civile où s’affrontent pour le trône Mathilde l’Empress et le roi Étienne, respectivement fille et neveu d’Henri Ier. Le roi Étienne assiège le château de Newsbury où sont repliés Jean le Maréchal et ses hommes. Il tient en son pouvoir le fils de Jean, Guillaume, futur Guillaume le Maréchal surnommé « le meilleur chevalier … Continuer de lire La figure de l’otage entre les XIe et XVe siècles

Editorial du dossier n°4 : Guerre et paix au Moyen Âge : une mosaïque d’acteurs

Cette maxime devenue célèbre au XIXe siècle grâce au roman de Léon Tolstoï peut nous rappeler quelques mots de l’auteur russe : « Du général au soldat, chacun s’avouait qu’il n’était qu’un grain de sable dans cet océan humain, tout en ayant conscience de sa puissance en tant que partie constitutive de ce grandiose ensemble. » Tolstoï nous démontre que face à la violence et … Continuer de lire Editorial du dossier n°4 : Guerre et paix au Moyen Âge : une mosaïque d’acteurs