L’association

Notre vision

La Revue d’Histoire Militaire est une association visant à promouvoir les cursus de Sciences Humaines et Sociales à travers l’étude de la violence organisée. Il existe certes déjà un certain nombre de sites tenus par des professionnels de la défense, des spécialistes ou des enseignants-chercheurs. Notre but diffère peu du leur à la différence près qu’ici, ce sont les étudiants et jeunes diplômés qui ont majoritairement la parole, car il est important aussi que les principaux intéressés puissent s’exprimer. Le titre n’a pas été choisi au hasard : le point de vue des auteurs de nos articles se veut avant tout scientifique, digne de paraître dans une revue. Notre seul regret demeure que le nom que nous avons choisi renvoie à une publication vichyste. Mais notre action est aussi de laver un tel intitulé, sobre, direct et précis, pour qu’il ne renvoie plus à ce périodique d’un régime fantoche allié de l’Allemagne nazie, mais plutôt à ce nouveau lieu de savoir commun, digne d’intérêt. Un tel titre est aussi synonyme d’accessibilité, ce qui renvoie à notre volonté de partager un savoir. Cet aspect est essentiel au sein de notre structure. Nous pensons que l’Histoire n’est pas une essence figée et que tout le monde peut y avoir accès. Et c’est dans cet esprit que s’inscrit notre action.

Nos 2 axes de travail

L’association LRHM, avec toute son équipe, entreprend un travail autour de deux grands axes qui portent nos engagements en tant que média culturel et académique. Chacun de ces deux axes correspond à un travail spécifique de recherche, de terrain, de conception et une étape de développement sur le long terme soutenu par des objectifs concrets :

Fonder un Hub collaboratif

A travers des articles sur l’histoire militaire, nous souhaitons donner leur chance aux étudiants, futurs chercheurs et jeunes diplômés en Sciences Humaines et Sociales de publier, partager et diffuser leurs recherches, d’écrire sur leurs sujets de prédilection. Cette initiative tente de parer temporairement aux lacunes des cursus actuels en matière d’expression dans le cadre universitaire, tout en offrant, par la même occasion, un contenu hautement qualitatif aux lecteurs. Ce processus de recherche, d’écriture et de publication favorise également, par son caractère collaboratif, un soutien à la formation de nos membres.

Cette dimension collaborative s’inscrit par ailleurs dans une structure multi-médias. En effet, l’association LRHM développe sa présence sur plusieurs canaux de diffusion : site internet, réseaux sociaux, plateformes vidéos…  Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication se sont largement démocratisées ces deux dernières décennies, ouvrant la porte à de nombreuses initiatives culturelles. LRHM s’inscrit intégralement dans cette dynamique et définit la maîtrise de ces différents médias comme une nouvelle source de diffusion culturelle. Cette maîtrise permet aussi de démultiplier les moyens d’expression et de développer des compétences transsectorielles, au moyen d’un éventail plus large de formats,  gage d’un apprentissage diversifié.

Revaloriser les SHS et faire naître des expertises

L’Histoire faisant partie des Sciences Humaines et Sociales, notre initiative s’inscrit de fait dans une réflexion sur la place actuelle de ces dernières et leurs rôles possibles dans notre vie. Nous voulons en effet agir sur trois terrains pour raviver la passion pour ces cursus et convaincre de leur légitimité professionnelle. 

  • Au niveau de l’orientation, en s’engageant auprès de l’éducation scolaire primaire et secondaire grâce à la médiation culturelle, notamment à la réalisation d’interventions dans des établissements scolaires ;
  • Au sein du marché professionnel, en essayant de contribuer aux échanges entre des entités de ce dernier et le monde universitaire ou scolaire, tout en garantissant l’autonomie des différents acteurs. Nous espérons que cette démarche, tout en suscitant chez les jeunes générations un goût pour la recherche, participera à la création de vocations et à une envie mutuelle d’intercompréhension au cœur des Sciences Humaines et Sociales ;
  • Par le développement d’expertises professionnelles en SHS, obtenues au moyen d’une montée en compétences et connaissances au sein de notre structure. La mobilité étant l’une de nos forces, nos membres ont la possibilité de se qualifier dans des domaines variés grâce à nos différents pôles : rédaction, édition et audiovisuel.

Notre équipe

  • Président et rédacteur en chef : Cyril Blanchard
  • Vice-président, responsable de communication : Steve Serafino
  • Secrétaire général, responsable du pôle audiovisuel : Luc-Emmanuel Ponchard
  • Trésorier : Théophile Ben Kemoun
  • Chef de rubrique antiquité : Steve Serafino
  • Cheffe de rubrique médiévale : Cécile Dauvergne
  • Chef de rubrique moderne : Raphael Romeo
  • Chef de rubrique contemporaine :
  • Cheffe de rubrique culture : Léa Grandin
  • Rédacteur scientifique : Pierre Castel
  • Rédactrice scientifique : Emma Diez Y Costa
  • Rédactrice scientifique : Morgane Barraud
  • Rédactrice scientifique : Yasmine Abrous
  • Rédacteur scientifique : Paul Lartisant
  • Rédactrice scientifique : Ye Ma
  • Rédactrice scientifique : Patricia Batki
    Rédacteur scientifique : Nadir Rebiai

Assistante d’édition : Victoria Rière
Assistant d’édition : Florent Couturier

Chargée de projet bibliothèque digitale : Manon Tetard