La diplomatie par la poésie, une arme de négociation de la chine antique

La « diplomatie poétique » 赋诗外交 fù shī wài jiāo[1] est un phénomène culturel particulier à l’histoire chinoise, qui trouve son origine dans la dynastie des Zhou occidentaux 西周 Xī Zhoū et qui était employé de manière prépondérante durant la période des Printemps et Automnes 春秋 Chūnqiū (722 av. J.-C.- 481 av. J.-C.). La « diplomatie poétique » désigne une forme de discours diplomatique dans … Continuer de lire La diplomatie par la poésie, une arme de négociation de la chine antique

Des conséquences de l’engagement militaire français à l’étranger : le paradoxe entre incompréhension et surenchère du patriotisme

Un attentat, une embuscade et un accident. Quel est le point commun entre trois événements a priori si distincts? Leur nature, leur temporalité, le lieu où ils se produisent les différencient et les classent de fait dans une catégorie. Si traumatisants soient-ils, leurs conséquences sont pourtant similaires. Ils modifient en profondeur notre représentation de l’ennemi, changent notre rapport à la mort, entraînent des décisions lourdes … Continuer de lire Des conséquences de l’engagement militaire français à l’étranger : le paradoxe entre incompréhension et surenchère du patriotisme

Le Mécano de la Générale – Buster Keaton (1927)

Février 1927. A l’aube du cinéma parlant – dont le premier représentant devait amorcer l’avènement huit mois plus tard – sortit l’un des derniers monuments du cinéma muet : Le Mécano de la Générale (The General). Réalisé à quatre mains avec Clyde Bruckman, le film est aujourd’hui, en plus d’une référence majeure de la guerre de Sécession au cinéma, l’un des titres les plus fameux de … Continuer de lire Le Mécano de la Générale – Buster Keaton (1927)

Stèle de victoire de Narâm-Sîn, roi d’Akkad

La Stèle de victoire de Narâm-Sîn est l’une des œuvres d’art les plus connues de Mésopotamie. Monument haut de 2 mètres, sculpté dans un calcaire rose, elle est une des œuvres majeures témoignant de l’art sculptural de la dynastie d’Akkad . Découverte en 1898 par Jacques de Morgan à Suse, où elle avait été transportée comme butin après un raid réussi du roi élamite[1] Šutruk-Naḫḫunte contre … Continuer de lire Stèle de victoire de Narâm-Sîn, roi d’Akkad

Jean-Charles Jauffret, Ces officiers qui ont dit non à la torture, Algérie 1954-1962, Paris, Autrement, 2005.

Présentation de l’auteur et de l’ouvrage Jean-Charles Jauffret est agrégé d’histoire, diplômé de l’IEP d’Aix-en-Provence. Cet historien est spécialiste de l’histoire militaire contemporaine. Il a une appétence pour le Maghreb et plus particulièrement l’Algérie, qu’il connaît bien. Son dernier séjour en Algérie remonte à 2015. Il a été directeur du département d’histoire au sein du CHERPA, le laboratoire de recherche du CNRS de Sciences Po … Continuer de lire Jean-Charles Jauffret, Ces officiers qui ont dit non à la torture, Algérie 1954-1962, Paris, Autrement, 2005.

Recension « Les affres de la guerre sous Louis XIV – Un demi-siècle d’une vallée de larmes »

Il est commun d’aborder l’Histoire militaire du règne de Louis XIV en analysant ses aspects opérationnels et purement martiaux. L’armée française, surnommée Giant of the Grand Siècle par l’historien John A. Lynn, ainsi que ses adversaires, souvent coalisés, constituent avec les campagnes militaires les principaux sujets d’étude, dès que la recherche se penche sur ce thème. Pourtant, un autre aspect est souvent délaissé ou relativement … Continuer de lire Recension « Les affres de la guerre sous Louis XIV – Un demi-siècle d’une vallée de larmes »

L’Offensive à outrance, histoire d’un glissement doctrinal.

En 1870, la défaite est un traumatisme pour les Français et notamment pour les élites militaires[1]. Alors que les troupes françaises étaient victorieuses en Crimée et en Italie, elles sont complètement dépassées par leurs adversaires allemands. Les chefs français se rendent compte des insuffisances de la préparation de la guerre par les troupes du Second Empire. Le professionnalisme des membres du Großer Generalstab prussien, avec … Continuer de lire L’Offensive à outrance, histoire d’un glissement doctrinal.

Requiem pour un massacre – Elem Klimov (1985)

Il y a bientôt quatre-vingts ans, le 22 juin 1941, était déclenchée l’une des plus importantes opérations militaires de l’Histoire moderne : l’opération Barbarossa. Cette dernière vit plus de trois millions de soldats allemands et de l’Axe envahir l’URSS, au mépris du traité de non-agression pourtant signé deux ans plus tôt entre l’Allemagne nazie et l’Union soviétique. Brisant ainsi le pacte Ribbentrop-Molotov, Hitler prit la décision … Continuer de lire Requiem pour un massacre – Elem Klimov (1985)

Le soutien santé de l’armée du Roi lors de la campagne de Bohême

Etude sur le fonctionnement des hôpitaux fixes et de l’hôpital ambulant, qui prévalait avant l’ordonnance du premier janvier 1747. Les plaies par armes à feu et par éclat de boulets et de bombes, sont l’objet de nombreux ouvrages de chirurgie[1]. Depuis le XVIème siècle et à l’aube du XVIIIème siècle, un chirurgien, est intégré dans chaque régiment[2]. Parallèlement, un entrepreneur est lié au Roi par … Continuer de lire Le soutien santé de l’armée du Roi lors de la campagne de Bohême

Varsovie ne croit pas aux larmes : Noël 1655, le Miracle de Czestochowa

« Comment peut-on expliquer que 70 moines (donc des non-combattants) aient pu éprouver suffisamment de force en eux-mêmes et que seulement aidés par cinq nobles, leurs quelques domestiques plus 160 fantassins, la plupart des villageois, ils osèrent résister à une si nombreuse armée, si Dieu lui-même, protégeant ce lieu consacré à la gloire de sa chère Mère, n’avait pas inspiré cette détermination dans la foi et … Continuer de lire Varsovie ne croit pas aux larmes : Noël 1655, le Miracle de Czestochowa