ROUSSILLON Sylvain, 1812, le conflit méconnu.

L’Autre guerre d’indépendance. 1812, histoire de la deuxième guerre américaine – ROUSILLON Sylvain

En 1812, les États-Unis ont failli disparaître sous les coups des Red Coats. La jeune république ne comptait en 1783 que 87 soldats réguliers, et l’effectif de l’US Army s’élevait en 1802 à 3 220 militaires, sans cavalerie, jugée trop onéreuse par le président Jefferson. Divisés entre les partis fédéraliste et démocrate-républicain, les États-Unis abritent encore 450 à 500 000 loyalistes, et 70 000 se sont réfugiés au Canada. Sans égards pour la neutralité de Washington, la Royal Navy a capturé et enrôlé de force 10 000 matelots et citoyens américains. Le 22 juin 1807 une frégate anglaise tire sans sommation sur un vaisseau de l’US Navy. Continuer de lire L’Autre guerre d’indépendance. 1812, histoire de la deuxième guerre américaine – ROUSILLON Sylvain

Couverture de HANSON Victor Davis, Carnage et culture : les grandes batailles qui ont fait l’Occident, Paris, Flammarion, 2010, 598 p., traduit par DAUZAT Pierre-Emmanuel

Victor Davis Hanson – Carnage et culture

S’il est bien un fait historique qui ressort souvent comme idée reçue, c’est la suprématie militaire des puissances occidentales sur le reste du monde. Et Victor Davis Hanson, antiquisant, spécialiste de la Grèce Antique, auteur du Modèle Occidental de la Guerre : la bataille d’infanterie dans la Grèce classique, récidive dans son explication des facteurs liés à la suprématie militaire occidentale, cette fois-ci sur les … Continuer de lire Victor Davis Hanson – Carnage et culture

LCM (Landing-Craft-Material) de la Dinassaut 8 en patrouille sur le Bassac dans la région de Can Tho / ECPAD

Marine et contre-insurrection

C’est la marine qui est à l’honneur dans cette brève. On oublie souvent le rôle que celle-ci peut jouer dans une stratégie de contre-insurrection. En toute logique, les blocus et débarquements de renforts et ravitaillements sont les premières prérogatives qui peuvent lui être attribuées. En effet, rares sont les insurrections capables de lever une flotte (on pensera surtout à celle du Liberation Tigers of Tamil … Continuer de lire Marine et contre-insurrection

By S.Sgt. Albert R. Simpson. Department of Defense : fleurs pour l'armée

L’opinion publique américaine sur la guerre du Vietnam

L’opinion publique américaine sur la guerre du Vietnam fût marquée par le passé et est toujours en permanente évolution. Il faut prendre en considération de nombreux enjeux sociétaux et politiques pour en saisir toute la complexité. En 1954, la conférence de Genève met un terme à la guerre d’Indochine et partage provisoirement le Vietnam en deux zones. Dès 1956, la zone Sud-Vietnam refuse d’organiser les … Continuer de lire L’opinion publique américaine sur la guerre du Vietnam

SOUTOU Georges-Henri, La Guerre froide : 1943-1990

« La guerre froide : 1943-1990 » étudiée par Georges-Henri Soutou

Quiconque étudie les relations internationales ne peut faire l’économie d’une étude approfondie de la période communément dite de la guerre froide. Sur ce sujet, l’historien spécialiste des relations internationales et de la guerre froide Georges-Henri Soutou nous livre une synthèse très complète (malgré ses limites) de plus de 1000 pages sur cette période très complexe : La guerre froide : 1943-1990[1]. Il s’avère enrichissant d’enseignement … Continuer de lire « La guerre froide : 1943-1990 » étudiée par Georges-Henri Soutou

L’arme aéronavale durant la guerre d’Asie-Pacifique

En Asie, la Seconde Guerre mondiale est relativement connue pour les doctrines terrestres offensives et défensives – alliées ou japonaises – appliquées sur les différentes îles du Pacifique. L’exemple le plus cité étant sûrement Iwojima. Pourtant, lorsque l’on s’intéresse plus précisément aux tactiques employées tout au long du conflit, on remarque le développement et la maîtrise d’un nouvel instrument de combat : l’arme aéronavale. Tout … Continuer de lire L’arme aéronavale durant la guerre d’Asie-Pacifique

trench coat

Le vestimentaire militaire dans la mode : le cas du trench-coat Burberry

Sans que nous le sachions, de nombreuses pièces de notre garde-robe trouvent leur origine dans les uniformes militaires. La ceinture, un usuel de l’armoire de chacun, fut d’abord portée par les officiers de la cavalerie prussienne du XIXe siècle. De même, le T-shirt en coton, devenu standard dans l’armée américaine, provient d’un ensemble de sous-vêtements de l’armée britannique du début du XXe siècle. D’autres habits … Continuer de lire Le vestimentaire militaire dans la mode : le cas du trench-coat Burberry

13 septembre 1759 : la bataille des Plaines d’Abraham ou le glas de la Nouvelle-France

Il y a environ 260 ans, au sud de Québec, sur les rives du Saint-Laurent, se jouait l’avenir de la Nouvelle-France convoitée par les Anglais. La Guerre de Conquête, ou French and Indian War, qui avait éclaté en 1754 en Amérique et avait déclenché deux ans plus tard la Guerre de Sept Ans en Europe, avait pour enjeu territorial la suprématie sur l’Amérique du Nord. … Continuer de lire 13 septembre 1759 : la bataille des Plaines d’Abraham ou le glas de la Nouvelle-France

Chris Kyle, incarné par Bradley Cooper, au retour d’une bataille urbaine éprouvante pour son unité, American Sniper

American Sniper : l’Amérique face à la violence armée et ses conséquences psychologiques dans les conflits contemporains

Nous prévenons nos lectrices et nos lecteurs que cette brève dévoile des éléments majeurs de l’intrigue du film. Si vous ne souhaitez pas connaître son dénouement, nous vous invitons à la lire une fois le film visionné ! __ Succès cinématographique de 2015 des deux côtés de l’Atlantique, American Sniper est l’adaptation de l’ouvrage éponyme[1] écrit par Chris Kyle, sniper[2] des Navy SEALs de l’US … Continuer de lire American Sniper : l’Amérique face à la violence armée et ses conséquences psychologiques dans les conflits contemporains

cortes empire aztèque

Cortés et la conquête de l’Empire aztèque

Il peut paraître étonnant qu’une poignée d’hommes soit parvenue à s’emparer d’un empire aussi vaste et peuplé que l’Empire aztèque. Parmi les raisons avancées d’un tel succès, l’avantage que confèrent les armes espagnoles et la chute démographique due aux maladies (qui aurait d’ailleurs entraîné un refroidissement climatique) se hissent en bonne place. Pourtant, il serait réducteur d’imaginer que la conquête des Amériques n’ait été permise … Continuer de lire Cortés et la conquête de l’Empire aztèque