La Commune de Paris

C’est le 18 mars 1871 que la Commune de Paris débute officiellement, après une tentative du gouvernement d’enlever les canons de la butte Montmartre. Deux mois après, la ville est reprise par les forces de la IIIe République, au prix de dizaines de milliers de victimes tous camps confondus. Le manque de discipline et de coordination fut l’une des raisons de la défaite des fédérés. … Continuer de lire La Commune de Paris

Réflexion sur La Guerre des Gaules

De 58 à 50 avant Jésus-Christ, les légions de la République romaine vinrent conquérir et pacifier les Gaules, régions qui correspondent aujourd’hui à la France et une partie du Benelux. Cette conquête ne répondait pas à un impératif stratégique de prime abord, bien que les tribus celtes aient par moments réussi à ébranler la puissance romaine. Sous couvert de venir en aide à des factions … Continuer de lire Réflexion sur La Guerre des Gaules

Essai sur la non-bataille

Il y a beaucoup à dire sur Essai sur la non-bataille de Guy Brossollet. Rédigé entre 1972 et 1974 alors que son auteur fréquente l’École supérieure de guerre, cet ouvrage se veut la synthèse d’une pensée à contre-courant du dispositif militaire français terrestre prévu en cas d’invasion du sanctuaire national. Dans ce contexte de Guerre froide et alors que la France a quitté l’organisation intégrée … Continuer de lire Essai sur la non-bataille

Les Services secrets russes : des tsars à Poutine – Andreï Kozovoï

« Le despotisme existe en Russie, c’est l’essence de mon gouvernement, mais il convient à l’esprit national »[1]. S’entretenant avec le marquis de Custine alors en voyage en Russie pour la rédaction de son fameux La Russie en 1839 — pendant russe de l’ouvrage d’Alexis de Tocqueville De la démocratie en Amérique —, le tsar Nicolas Ier exposait à son interlocuteur sa vision de ce … Continuer de lire Les Services secrets russes : des tsars à Poutine – Andreï Kozovoï

Réflexions sur De la Guerre

Si l’on ne devait retenir qu’un seul ouvrage de référence sur la guerre, cette lutte des volontés, ce serait De la Guerre, écrit par un officier prussien, témoin et acteur des guerres napoléoniennes, Carl von Clausewitz (1780-1831). Non pas que ce livre ne contienne la sacro-sainte vérité sur cette activité meurtrière, dans laquelle l’Homme n’a jamais cessé de se perfectionner, mais De la Guerre n’en … Continuer de lire Réflexions sur De la Guerre

L’Art de la Guerre de Machiavel

Davantage connu pour son ouvrage Le Prince, sorte de manuel pratique dont les préceptes sont censés permettre une gouvernance efficace, Machiavel est aussi l’auteur de L’Art de la Guerre. A l’image de son œuvre la plus célèbre, cet ouvrage s’organise aussi comme un manuel pratique sous couvert d’une conversation théâtralisée entre Fabrizio Colonna, grand chef mercenaire contemporain de Machiavel et quatre jeunes gens s’intéressant au … Continuer de lire L’Art de la Guerre de Machiavel

Et si la révolution bolchévique était une affaire de vengeance ? VENDETTA, LA VENGEANCE DES OULIANOV (L. Dedola & L. Bonaccorso)

Il y a bientôt cent ans disparaissait l’un des personnages majeurs du XXe siècle : Vladimir Ilitch Oulianov, que le monde entier connu sous le pseudonyme de Lénine. Un révolutionnaire et théoricien qui marqua le siècle dernier de son nom en fondant en 1917 la Russie soviétique, soit le premier régime communiste de l’Histoire. Un personnage fascinant, complexe, étonnant même, dont s’emparent aujourd’hui l’auteur lyonnais Loulou … Continuer de lire Et si la révolution bolchévique était une affaire de vengeance ? VENDETTA, LA VENGEANCE DES OULIANOV (L. Dedola & L. Bonaccorso)

Être spectateur de la gangrène d’une société : Dans le jardin de la bête – Erik LARSON (2012)

Comment pouvons-nous évaluer les conséquences d’événements qui ont lieu sous nos yeux ? A quel moment est-on capable de dire que la société a changé de paradigme ? C’est en somme ce qu’Erik Larson essaye d’établir tout au long de ces quelques 600 pages. D’un point de vue historique, il est plus évident aujourd’hui de tirer des conclusions et d’établir des liens clairs entre les causes et … Continuer de lire Être spectateur de la gangrène d’une société : Dans le jardin de la bête – Erik LARSON (2012)

Samarcande, de Amin Maalouf

« Samarcande, c’est la Perse d’Omar Khayyam (1048-1131), poète du vin, libre-penseur, astronome de génie, mais aussi celle de Hassan Sabbah (1050-1131), fondateur de l’ordre des Assassins, la secte la plus redoutable de l’histoire »[1] Amin Maalouf est né le 25 février 1949 à Beyrouth. Il étudie chez les Jésuites et à l’école française dans un univers multiculturel. Après des études d’économie et de sociologie, … Continuer de lire Samarcande, de Amin Maalouf

L’engagement poussé à son paroxysme : Au nom du Japon – Onoda Hirō (2020)

La nature même de l’engagement peut sembler surannée dans une société occidentale où l’individualisme – certains parleront d’égoïsme – et le repli dans ses sphères familiales semblent être les nouvelles normes. Paradoxal, pourtant, dans un monde de plus en plus globalisé. Cependant, certaines causes nous transcendent, qu’elles semblent concrètes (l’acquisition de nouveaux droits) ou plus abstraites (la nation, le sens de la patrie ou même … Continuer de lire L’engagement poussé à son paroxysme : Au nom du Japon – Onoda Hirō (2020)