L'ambassadeur William Dodd

Être spectateur de la gangrène d’une société : Dans le jardin de la bête – Erik LARSON (2012)

Comment pouvons-nous évaluer les conséquences d’événements qui ont lieu sous nos yeux ? à quel moment est-on capable de dire que la société a changé de paradigme ? C’est en somme ce qu’Erik Larson essaye d’établir tout au long de ces quelques 600 pages. D’un point de vue historique, il est plus évident aujourd’hui de tirer des conclusions et d’établir des liens clairs entre les causes et … Continuer de lire Être spectateur de la gangrène d’une société : Dans le jardin de la bête – Erik LARSON (2012)

Une œuvre picturale pouvant encore être vue à Samarcande

Samarcande, de Amin Maalouf

« Samarcande, c’est la Perse d’Omar Khayyam (1048-1131), poète du vin, libre-penseur, astronome de génie, mais aussi celle de Hassan Sabbah (1050-1131), fondateur de l’ordre des Assassins, la secte la plus redoutable de l’histoire »[1] Amin Maalouf est né le 25 février 1949 à Beyrouth. Il étudie chez les Jésuites et à l’école française dans un univers multiculturel. Après des études d’économie et de sociologie, … Continuer de lire Samarcande, de Amin Maalouf

L’engagement poussé à son paroxysme : Au nom du Japon – Onoda Hirō (2020)

La nature même de l’engagement peut sembler surannée dans une société occidentale où l’individualisme – certains parleront d’égoïsme – et le repli dans ses sphères familiales semblent être les nouvelles normes. Paradoxal, pourtant, dans un monde de plus en plus globalisé. Cependant, certaines causes nous transcendent, qu’elles semblent concrètes (l’acquisition de nouveaux droits) ou plus abstraites (la nation, le sens de la patrie ou même … Continuer de lire L’engagement poussé à son paroxysme : Au nom du Japon – Onoda Hirō (2020)

Jean-Charles Jauffret, Ces officiers qui ont dit non à la torture, Algérie 1954-1962, Paris, Autrement, 2005

Présentation de l’auteur et de l’ouvrage Jean-Charles Jauffret est agrégé d’histoire, diplômé de l’IEP d’Aix-en-Provence. Cet historien est spécialiste de l’histoire militaire contemporaine. Il a une appétence pour le Maghreb et plus particulièrement l’Algérie, qu’il connaît bien. Son dernier séjour en Algérie remonte à 2015. Il a été directeur du département d’histoire au sein du CHERPA, le laboratoire de recherche du CNRS de Sciences Po … Continuer de lire Jean-Charles Jauffret, Ces officiers qui ont dit non à la torture, Algérie 1954-1962, Paris, Autrement, 2005

Recension « Les affres de la guerre sous Louis XIV – Un demi-siècle d’une vallée de larmes »

Il est commun d’aborder l’Histoire militaire du règne de Louis XIV en analysant ses aspects opérationnels et purement martiaux. L’armée française, surnommée Giant of the Grand Siècle par l’historien John A. Lynn, ainsi que ses adversaires, souvent coalisés, constituent avec les campagnes militaires les principaux sujets d’étude, dès que la recherche se penche sur ce thème. Pourtant, un autre aspect est souvent délaissé ou relativement … Continuer de lire Recension « Les affres de la guerre sous Louis XIV – Un demi-siècle d’une vallée de larmes »

« Jouer la Guerre : histoire du Wargame », d’Antoine Bourguilleau

L’ouvrage d’Antoine Bourguilleau, « Jouer la guerre : histoire du wargame », comble un vide assez important dans l’historiographie française : celle du jeu de guerre. Deux termes antinomiques, qui ne doivent pas faire oublier que les deux ont souvent été intrinsèquement liés. C’est en effet en jouant, c’est-à-dire en empruntant une approche ludique, que l’on apprend le mieux : les exemples sont nombreux dans notre société, et même au-delà, … Continuer de lire « Jouer la Guerre : histoire du Wargame », d’Antoine Bourguilleau

Les somnambules. Eté 1914: comment l’Europe a marché vers la guerre (C. Clark)

La Première Guerre mondiale se clôt avec le traité de Versailles signé le 28 juin 1919. L’article 231 déclare l’Allemagne responsable de la guerre. Deux points sont à retenir d’une telle affirmation : la recherche d’un coupable et la négation historique au profit des enjeux politiques du moment, de la part des vainqueurs. En somme, il faut une cause à l’embrasement européen. Cependant, l’Allemagne est-elle … Continuer de lire Les somnambules. Eté 1914: comment l’Europe a marché vers la guerre (C. Clark)

Corap : bouc émissaire de la défaite de 1940 (M. Schiavon)

« En un mot, alors que nos chefs ont prétendu renouveler la guerre de 1915-1918, les Allemands faisaient celle de 1940 ». Ainsi, Marc Bloch dans l’Etrange défaite soulève la problématique militaire lors de la défaite de 1940, expliquant cette dernière par la vision déformée de la guerre par les officiers français, vis-à-vis des officiers allemands qui pensaient une guerre bien différente. Cette asymétrie explique … Continuer de lire Corap : bouc émissaire de la défaite de 1940 (M. Schiavon)