Charges des chevaliers-gardes russes, Archibald Forbes ; A. Hilliard Atteridge, Batailles du Dix-neuvième siècle, 1901, Internet Archive Book

Mettre à profit l’environnement et les tactiques de diversion : le cas d’école de la bataille d’Austerlitz

Nous sommes le 2 décembre, date de la bataille d’Austerlitz. Il n’est pas nécessaire de présenter plus avant cette grande victoire de l’empereur Napoléon Ier. Plus de 85 000 soldats austro-russes sont défaits par environ 75 000 combattants français. Cette bataille est très intéressante puisqu’elle permet de souligner deux éléments tactiques importants : la diversion ainsi que l’utilisation de l’environnement, dont la prise du fameux … Continuer de lire Mettre à profit l’environnement et les tactiques de diversion : le cas d’école de la bataille d’Austerlitz

VERNET Horace, La Bataille du Pont d'Arcole

La bataille du pont d’Arcole

La bataille du pont d’Arcole qui a lieu du 15 au 17 novembre 1797 se déroule lors de la première campagne d’Italie (2 avril 1796 au 10 décembre 1797) menée par Napoléon Bonaparte lui-même. Depuis le début de l’été, une garnison autrichienne était assiégée à Mantoue. Située à 45 km à vol d’oiseau, la ville de Vérone prenait alors un intérêt stratégique pour les Autrichiens … Continuer de lire La bataille du pont d’Arcole

COPPENS Bernard Napoleon-a-Waterloo-Une-histoire-de-mensonges

Napoléon à Waterloo, une histoire de mensonges – Bernard COPPENS

Auteur de L’aveuglement de Napoléon. Russie 1812 (2012), B. COPPENS nous livre ici une vision iconoclaste de la célèbre bataille. Il démontre que Napoléon, qui n’avait plus, depuis son retour de Moscou, la prodigieuse énergie et la résistance à la fatigue dont il avait jusque-là bénéficié avait une vue inexacte de la topographie du champ de bataille et des positions réelles des Anglo-Prussiens. Il a, dans ses trois récits ultérieurs des combats de cette funeste journée, fait porter la responsabilité de l’échec final à Ney et à Grouchy. Continuer de lire Napoléon à Waterloo, une histoire de mensonges – Bernard COPPENS

Marengo-ou-l-etrange-victoire-de-Bonaparte

Marengo ou l’étrange victoire de Bonaparte – TULARD Jean

Défaite transformée en victoire, Marengo occupe une place originale parmi les batailles livrées par Bonaparte. Ignorant les mouvements de l’Autrichien Melas, il a fait avancer le 14 juin 1800 sans précaution les 17 000 hommes de Lannes et Victor. Attaqués par 38 000 Impériaux, enfoncés les Français sont en pleine retraite en début d’après-midi. Arrivé vers onze heures, le Premier Consul stoppe le repli et Desaix, à la tête de la division Boudet, appuyé par la cavalerie de Kellermann et l’artillerie de Marmont, culbute l’ennemi qui laisse plus de 9 000 hommes sur le terrain contre 6 000 Français. Continuer de lire Marengo ou l’étrange victoire de Bonaparte – TULARD Jean

Les-marechaux-d-Empire-Les-paladins-de-Napoleon

Les maréchaux d’Empire : les paladins de Napoléon – BRUYERE-OSTELLS Walter

Traitant un sujet qui n’avait pas été mis à l’ordre du jour du monde de l’édition depuis il y a vingt à trente ans, par Louis Chardigny ou Frédéric Hulot, le Professeur Walter Bruyère-Ostells s’est essayé à un style difficile qui est de retracer en un peu moins de 400 pages le destin de ceux qu’il a appelés fort justement les « paladins de Napoléon ». D’emblée, dans une première partie, il les étudie en parallèle en les caractérisant non seulement d’après leurs origines sociales, mais aussi selon leurs qualités et leurs défauts, tant au plan militaire, qu’au plan administratif ou tout simplement humain. Continuer de lire Les maréchaux d’Empire : les paladins de Napoléon – BRUYERE-OSTELLS Walter

La figure de Napoléon au cinéma : entre hagiographie et caricature, la rigueur historique

« Ce siècle avait deux ans. Rome remplaçait Sparte.Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte,Et du Premier Consul déjà par maint endroitLe front de l’empereur brisait le masque étroit. »[1] La figure de Napoléon Bonaparte n’en finit pas de briser le carcan qui cherche à l’enserrer. Comment, en effet, contenir en un poème, en un volume, en une anthologie les œuvres de Napoléon ? Aucun art n’a fait exception à … Continuer de lire La figure de Napoléon au cinéma : entre hagiographie et caricature, la rigueur historique

Le passage du pont de Lodi (Source-Huile sur toile de Louis-François Lejeune, Château de Versailles, RMN-Images d’art).

Bonaparte au pont de Lodi, mai 1796, ou comment naissent les Légendes

En cette toute fin d’avril 1796, le feld-maréchal autrichien Beaulieu, commandant les armées autrichiennes d’Italie du nord, n’y comprend rien : tous ses rapports sont accablants, désespérants, incompréhensibles ! Mais que l’on vienne lui dire qui est cet inconnu, ce Buonaparte, qui, depuis une vingtaine de jours, se permet de voler de victoire en victoire contre les alliés piémontais d’abord, contre les troupes impériales autrichiennes ensuite ? Qui … Continuer de lire Bonaparte au pont de Lodi, mai 1796, ou comment naissent les Légendes

Les Extravagances d’El Picaro : le général Antoine-Charles de Lasalle par ceux qui l’ont connu (Partie 2/2)

Pour retrouver la première partie, cliquez ici ! Un homme de bons mots… En dépit de sa violence sur le terrain et de ses frasques dans la vie de paix, Lasalle s’est toujours fait remarqué pour ses bons mots, son sens de la répartie et sa faculté à mettre tout le monde à l’aise en sa présence.  **** Dès sa première campagne et ses premiers … Continuer de lire Les Extravagances d’El Picaro : le général Antoine-Charles de Lasalle par ceux qui l’ont connu (Partie 2/2)