28 février 1871 : capitulation de Paris devant les Prussiens lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871

D’abord inter-étatique, la guerre finit par diviser la société française en 1871 : c’est la Commune, les Français s’affrontent, Paris n’étant pas la seule ville à s’insurger. En parallèle, ces épisodes militaires permettent la création du IIe Reich allemand, le point d’orgue de l’unification allemande. La guerre impériale  Le 19 juillet 1870, Napoléon III (1808-1873) déclare la guerre à la Prusse de Bismarck (1815-1898). L’empereur … Continuer de lire 28 février 1871 : capitulation de Paris devant les Prussiens lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871

Guerre et photographies

« Faire du beau, du regardable »[1]. Cette phrase prononcée lors d’une interview de la photographe de guerre, Laurence Geai[2] pour France Culture amène plusieurs questions : qu’est-ce qu’une photographie de guerre ? Quelle est son utilité ? Pourquoi photographier en guerre ? Comment une guerre peut-elle être « belle » en photographie ? En effet, ce médium transversal impose ces interrogations grâce à son évolution technique et sa pratique dans le temps. Depuis … Continuer de lire Guerre et photographies

Le guerrier Taira no Tadanori s’apprêtant à dormir sous un cerisier

Le guerrier Taira no Tadanori s’apprêtant à dormir sous un cerisier

Divisée en trois parties, cette œuvre, créée en 1884 et intitulée en français « Le guerrier Taira no Tadanori s’apprêtant à dormir sous un cerisier », représente un célèbre passage du Dit des Heike (Heike monogatari 『平家物語』) durant lequel le général Taira no Tadanori 平忠度 (1144-1184) passe sa dernière nuit sous des cerisiers, avant qu’il ne soit tué lors de la bataille d’Ichi no Tani … Continuer de lire Le guerrier Taira no Tadanori s’apprêtant à dormir sous un cerisier

VERNET Horace, Barricade dans la rue de Soufflot, à Paris, le 25 juin 1848, vers 1848-1849, Musée historique allemand, Wikimedia Commons, https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Horace_Vernet-Barricade_rue_Soufflot.jpg

Instructions pour une prise d’armes d’Auguste Blanqui

C’est le 18 mars 1871 que la Commune de Paris débute officiellement, après une tentative du gouvernement d’enlever les canons de la butte Montmartre. Deux mois après, la ville est reprise par les forces de la IIIe République, au prix de dizaines de milliers de victimes tous camps confondus. Le manque de discipline et de coordination fut l’une des raisons de la défaite des fédérés. … Continuer de lire Instructions pour une prise d’armes d’Auguste Blanqui

napoleon-passe-en-revue-la-garde-iena-octobre-1806-vernet

Napoléon Bonaparte et le système divisionnaire

« La meilleure stratégie consiste à toujours être très fort ; d’abord en général et ensuite au point crucial. C’est pourquoi, en dehors de l’effort nécessaire à la constitution de l’armée, qui n’émane pas toujours du général, la stratégie ne connaît pas de loi plus haute et plus simple que celle-ci : concentrer ses forces. »[1] Ces principes, développés par Clausewitz dans son ouvrage De la guerre, témoignent sans … Continuer de lire Napoléon Bonaparte et le système divisionnaire

guerre de sécession bushwacking

La guerre de Sécession et le bushwacking

Un aspect de la guerre de Sécession, peu abordé de notre côté de l’Atlantique, est le bushwacking, la lutte irrégulière que se menèrent les partisans de l’Union (pro-abolition) au Kansas et ceux de la Confédération dans le Missouri (pro-esclavage). Cette forme de guerre non conventionnelle opposa des bandes armées qui rivalisèrent de violences et de terreur en ciblant spécifiquement les partisans de la cause adverse. … Continuer de lire La guerre de Sécession et le bushwacking

légion étrangère

La Légion étrangère

La Légion étrangère est un corps d’armée créé en 1831 par le roi Louis-Philippe pour permettre l’incorporation des soldats étrangers, ainsi que des troupes jugées dangereuses ou dont la mise en inactivité constituerait une perte de talents dans l’armée française. Cette unité intervient toujours à l’extérieur du territoire du royaume de France. Constituée majoritairement de francophones, elle participe aux conquêtes coloniales les plus dures comme … Continuer de lire La Légion étrangère

psychologie

Éditorial – Quand la guerre est aussi psychologique

À l’heure où l’Ukraine est envahie par la Russie, la guerre a marqué son grand retour sur le sol européen mais aussi dans les préoccupations de ses habitants. Non contente de frapper physiquement la population d’un État, l’« opération militaire spéciale » de Vladimir Poutine agit comme une piqûre de rappel des dangers du monde contemporain, dont nos esprits ont longtemps fait abstraction – sauf … Continuer de lire Éditorial – Quand la guerre est aussi psychologique

31 janvier 1865 : vote du XIIIe amendement de la Constitution des États-Unis

Les États-Unis sont divisés par une guerre civile, la guerre de Sécession, entre 1861 et 1865. Elle a pour cause deux formes de société qui s’affrontent : une société capitaliste et industrialisée au Nord (l’Union) et une société d’économie agraire fondée sur l’esclavagisme au Sud (les Confédérés). Le fossé entre ces deux modèles se creuse progressivement au fil des années avant que la guerre n’éclate, … Continuer de lire 31 janvier 1865 : vote du XIIIe amendement de la Constitution des États-Unis

clausewitz de la guerre

Réflexions sur De la Guerre

Si l’on ne devait retenir qu’un seul ouvrage de référence sur la guerre, cette lutte des volontés, ce serait De la Guerre, écrit par un officier prussien, témoin et acteur des guerres napoléoniennes, Carl von Clausewitz (1780-1831). Non pas que ce livre ne contienne la sacro-sainte vérité sur cette activité meurtrière, dans laquelle l’Homme n’a jamais cessé de se perfectionner, mais De la Guerre n’en … Continuer de lire Réflexions sur De la Guerre