Estampe du duel de Benkei et Yoshitsune sur le pont Gojō, Tsukioka Yoshitoshi 月岡芳年 (1839-1892), 1881

Déconstruire les stéréotypes de la violence monastique du Japon antique et médiéval – Seconde partie : le « moine-guerrier »

Pour retrouver la première partie de l’article cliquez ici ! Lorsque nous nous intéressons à l’histoire militaire japonaise afin d’essayer de mettre en avant certains grands héros ou guerriers, il est difficile de choisir tant les exemples de loyauté absolue et de hauts faits sont nombreux. L’un de ces exemples les plus connus et populaires est celui de Musashibō Benkei 武蔵坊弁慶 (?-1189), un moine qui … Continuer de lire Déconstruire les stéréotypes de la violence monastique du Japon antique et médiéval – Seconde partie : le « moine-guerrier »

Déconstruire les stéréotypes de la violence monastique du Japon antique et médiéval – Première partie : la militarisation des temples

Venu du continent asiatique durant le Ve siècle, le bouddhisme s’est, en l’espace de quelques siècles, implanté fermement au Japon[1]. Différentes écoles, notamment Tendai 天台宗 et Shingon 真言宗, se développèrent progressivement et les monastères bouddhiques s’affirmèrent, peu à peu, comme des puissances religieuses mais aussi économiques. En effet, l’aristocratie et la maison impériale firent des dons de shōen 荘園[2], des domaines privés, et accordèrent des … Continuer de lire Déconstruire les stéréotypes de la violence monastique du Japon antique et médiéval – Première partie : la militarisation des temples

Exemple d'une bataille en mêlée - Extrait d'une copie datant de 1854 d'un paravent créé en 1620 par Kanō Sadanobu 狩野貞信 (1597-1623) représentant la bataille de Sekigahara (1600)

De l’arc au sabre : lorsque l’évolution sociétale influence la tactique militaire du Japon médiéval

De nos jours, lorsque nous parlons du Japon médiéval, il est difficile de ne pas avoir en tête l’image du « samurai » 侍[1] et de ses sabres. En effet, sur l’archipel, la fin du Moyen-âge (XVIe siècle) est marquée par de très nombreux combats à l’arme blanche et le début de son remplacement par l’arquebuse. Néanmoins, l’arsenal guerrier japonais était bien plus varié que ce que … Continuer de lire De l’arc au sabre : lorsque l’évolution sociétale influence la tactique militaire du Japon médiéval

Apprendre à mourir, une leçon du philosophe japonais Miki Kiyoshi

« Philosopher, c’est apprendre à mourir » écrit le grand érudit Michel de Montaigne au XVIe siècle. Mais pour quelle raison apprendre à mourir ? Y a-t-il du sens à apprendre à accueillir quelque chose dont nous repoussons sans cesse la venue ? Depuis l’arrivée inattendue de la pandémie, qui a basculé notre quotidien par le nombre hallucinant de victimes, la mort ponctue d’autant plus … Continuer de lire Apprendre à mourir, une leçon du philosophe japonais Miki Kiyoshi

La bataille de Hakusuki no e : la défaite la plus hallucinante du Japon ancien ?

Peut-on vaincre une armée numériquement inférieure, à la seule force du nombre et de la ténacité ? Rien n’est moins sûr. L’Histoire nous offre de nombreux exemples de victoires décisives remportées par un petit nombre d’hommes capables de mettre en place des stratégies et des tactiques pertinentes. Pourtant, vers la fin du VIIe siècle de notre ère, cette réalité militaire ne semble pas être une … Continuer de lire La bataille de Hakusuki no e : la défaite la plus hallucinante du Japon ancien ?

Affiche du film Duel dans le Pacifique

Duel dans le Pacifique – John Boorman (1969)

Voilà un singulier film de guerre que ce Duel dans le Pacifique ! Sorti en août 1969 dans les salles françaises, Duel dans le Pacifique (Hell in the Pacific) est le troisième film réalisé par John Boorman, réalisateur britannique à la filmographie pour le moins éclectique et passionnante – et accessoirement ponctuée de films cultes tels que Délivrance et Excalibur.  Se déroulant en 1944, soit en … Continuer de lire Duel dans le Pacifique – John Boorman (1969)

La première arquebuse japonaise et la légende de la jeune Wakasa

En ce mois de septembre 1543, un soleil teinté des premières lueurs de l’automne se couche sur la petite île de Tanegashima, et, depuis quelques jours, une rumeur court de villages en villages. Tout le monde raconte que le 23 de ce même mois, une jonque se serait échouée dans la crique de Mae no Hama, au sud de l’île. Le chef du village le … Continuer de lire La première arquebuse japonaise et la légende de la jeune Wakasa

Une histoire de poudre et d’acier : la bataille de Nagashino ou le triomphe de la modernité ?

28 juin 1575, 3e année de l’ère Tenshō, 5 heures du matin. Après une nuit de pluie torrentielle, le soleil se lève sur l’étroite plaine de Shitaragahara, encore recouverte d’une légère brume matinale. On devine, tout à fait au centre, les rizières bordant le lit de la rivière Rengo, inexploitées depuis le début du siège. Bientôt, à la mélopée de l’eau, s’ajoutent le bourdonnement d’un … Continuer de lire Une histoire de poudre et d’acier : la bataille de Nagashino ou le triomphe de la modernité ?

Quand l’historien privilégie la littérature : le mauvais exemple de la « bataille » de la rivière Fuji

Au Japon, la division des grandes périodes temporelles n’est pas la même qu’en occident. Nous remarquons, en effet, que l’archipel n’entre dans sa période médiévale qu’à l’issu d’une période de transition avec l’Antiquité durant la seconde moitié du XIIe siècle. Cette période de transition délimite un ensemble de conflits pour obtenir le pouvoir politique et militaire entre divers acteurs : la maison impériale, la grande maison … Continuer de lire Quand l’historien privilégie la littérature : le mauvais exemple de la « bataille » de la rivière Fuji

Nankin, l’atrocité par les armes

Il est 4 heures et 50 minutes du matin, le 14 décembre 1937. Le 38e régiment de la 13e brigade reçoit un ordre : « à toutes les unités, tout prisonnier de guerre est formellement interdit jusqu’à nouvel ordre de la division ». Le même jour, le lieutenant Masahisa, 1re compagnie 2e bataillon d’artillerie lourde, reçoit un ordre du quartier général : « Les prisonniers … Continuer de lire Nankin, l’atrocité par les armes