L’œuvre de Hazem Harb, For the love of Jerusalem, met en évidence par le cadre coloré le Dôme du Rocher, pôle du conflit israélo-palestinien

O-dieux de Stefano Massini

« O-dieux » a été la forme choisie par le dramaturge Stefano Massini[1] pour traduire en français le jeu de mots de la pièce italienne intitulée « Credoinunsolodio ». à la fois syntagme d’invocation – « Ô Dieu » – et adjectif – « odieux » – synonyme d’haïssable, méprisable, ignoble, le titre de cette oeuvre est équivoque. Il annonce les thématiques centrales de l’œuvre: … Continuer de lire O-dieux de Stefano Massini

Editorial du dossier n°4 : Guerre et paix au Moyen Âge : une mosaïque d’acteurs

Cette maxime devenue célèbre au XIXe siècle grâce au roman de Léon Tolstoï peut nous rappeler quelques mots de l’auteur russe : « Du général au soldat, chacun s’avouait qu’il n’était qu’un grain de sable dans cet océan humain, tout en ayant conscience de sa puissance en tant que partie constitutive de ce grandiose ensemble. » Tolstoï nous démontre que face à la violence et … Continuer de lire Editorial du dossier n°4 : Guerre et paix au Moyen Âge : une mosaïque d’acteurs

Quand la guerre devient rituel(le) : la guerre chez les Aztèques

Il est bien des civilisations qui font rêver tant elles baignent dans le mystère. L’Empire aztèque est l’une d’entre-elles. On en garde l’image d’une société pyramidale, aux croyances eschatologiques, pratiquant des sacrifices et s’étant effondrée sous les coups des Conquistadors. Pour expliquer cette chute soudaine, de multiples raisons ont été avancées : supériorité des tactiques et de l’armement espagnols, relations diplomatiques entre les cités et … Continuer de lire Quand la guerre devient rituel(le) : la guerre chez les Aztèques

Juifs et Romains. Bas-relief sur l’Arc de triomphe de Titus à Rome

Juifs et Romains au Ier siècle : de la subversion à la guerre ouverte contre l’occupant

L’historien juif Flavius Josèphe, témoin oculaire de cette guerre judéo-romaine, tire dans l’introduction de sa Guerre des Juifs la raison de l’embrasement contre l’occupation romaine : « du côté des Romains les affaires intérieures allaient mal[1] ; du côté des Juifs, l’élément révolutionnaire, dans toute la force de ses effectifs et de ses ressources financières, saisit l’occasion de ces circonstances troublées » (I, 1, 4). … Continuer de lire Juifs et Romains au Ier siècle : de la subversion à la guerre ouverte contre l’occupant