La chanson de geste en France

Le sous-genre de l’épopée que nous appelons « chanson de geste » ou « geste », du latin gesta (« hauts faits »), est un poème versifié formé de laisses[1] de longueur variable, mono-assonancées ou mono-rimées[2], dont le mètre fut originellement le décasyllabe, mais devint majoritairement l’alexandrin dans les chansons plus tardives[3]. Des procédés de reprise ou de parallélisme assurent la continuité du récit et l’enchaînement entre les laisses. De forme … Continuer de lire La chanson de geste en France

Etat Islamique

L’État islamique et la religion : autopsie d’un paradoxe

En novembre 2015, deux attaques terroristes secouèrent le cœur de Paris. Le Bataclan, le Stade de France et des terrasses de café furent prises pour cibles par un commando armé qui assassina 130[1] personnes et en blessa 413. Perpétrée par une mouvance djihadiste, l’attaque fut rapidement revendiquée par l’organisation État Islamique en Irak et au Levant (EEIL), qui s’était déjà renommé « État Islamique » (EI) après que leur chef Abu Bakr-al-Baghdadi ait revendiqué le titre de calife. Continuer de lire L’État islamique et la religion : autopsie d’un paradoxe

Hégire Muhammad Etat musulman

La naissance du premier État musulman

Muhammad et l’Hégire Muhammad est né vers 570, à La Mecque, dans la tribu de Quraysh du clan Hâshim. Son statut est élevé mais demeure de rang inférieur au puissant clan de Abd al-Shams. Muhammad se tourne très tôt vers la carrière commerciale en accompagnant les caravanes jusqu’en Syrie, où, « selon la légende, un moine de Bosra nommé Bahîra reconnut prématurément sur lui le … Continuer de lire La naissance du premier État musulman

L’œuvre de Hazem Harb, For the love of Jerusalem, met en évidence par le cadre coloré le Dôme du Rocher, pôle du conflit israélo-palestinien

O-dieux de Stefano Massini

« O-dieux » a été la forme choisie par le dramaturge Stefano Massini[1] pour traduire en français le jeu de mots de la pièce italienne intitulée « Credoinunsolodio ». à la fois syntagme d’invocation – « Ô Dieu » – et adjectif – « odieux » – synonyme d’haïssable, méprisable, ignoble, le titre de cette œuvre est équivoque. Il annonce les thématiques centrales de l’œuvre: … Continuer de lire O-dieux de Stefano Massini

Horde mongole

Gengis Khan, du guerrier des steppes au conquérant de l’Eurasie

Il se tourne vers son frère[1], et ordonne : “Sois pour moi des yeux qui voient, des oreilles qui écoutent […]. Que nul n’aille à l’encontre de tes décisions ! Dans toute la nation punit le vol, fais taire le mensonge ; mets à mort ceux qui doivent être mis à mort, châtie ceux qui doivent être châtiés”[2]. Puis il dit ces mots : “Et, … Continuer de lire Gengis Khan, du guerrier des steppes au conquérant de l’Eurasie

Bataille de Cassel 1328

Le Roi et la Guerre au cours du Moyen Âge occidental

Sous l’Ancien Régime, le roi dirigeait la guerre. Il décidait de son déclenchement et de son déroulement. Il était donc souverain dans la guerre[1]. C’est ce que l’historien Joël Cornette a appelé « le roi de guerre[2] ». Nous connaissons à ce titre des images fortes témoignant de cette souveraineté royale dans un conflit : Henry IV sur son cheval blanc conquérant son royaume ; Louis XIV majestueux, cambré … Continuer de lire Le Roi et la Guerre au cours du Moyen Âge occidental

moyen âge

Editorial du dossier n°4 : Guerre et paix au Moyen Âge : une mosaïque d’acteurs

Cette maxime devenue célèbre au XIXe siècle grâce au roman de Léon Tolstoï peut nous rappeler quelques mots de l’auteur russe : « Du général au soldat, chacun s’avouait qu’il n’était qu’un grain de sable dans cet océan humain, tout en ayant conscience de sa puissance en tant que partie constitutive de ce grandiose ensemble. » Tolstoï nous démontre que face à la violence et … Continuer de lire Editorial du dossier n°4 : Guerre et paix au Moyen Âge : une mosaïque d’acteurs

« L’armée de Rome : la puissance et la gloire » – Compte-rendu de l’exposition du musée Arles Antique

Le musée départemental Arles Antique et son exposition sur « L’armée de Rome : la puissance et la gloire » Une exposition sur Rome et son armée s’est tenue au musée de l’Arles Antique au premier semestre de l’année 2019. Profitons de notre dossier Antiquité pour prendre en exemple une cité comme celle d’Arles, qui nous a offert d’importants témoignages du passé par ses multiples vestiges, afin … Continuer de lire « L’armée de Rome : la puissance et la gloire » – Compte-rendu de l’exposition du musée Arles Antique

Guerriers aztèques

Quand la guerre devient rituel(le) : la guerre chez les Aztèques

Il est bien des civilisations qui font rêver tant elles baignent dans le mystère. L’Empire aztèque est l’une d’entre-elles. On en garde l’image d’une société pyramidale, aux croyances eschatologiques, pratiquant des sacrifices et s’étant effondrée sous les coups des Conquistadors. Pour expliquer cette chute soudaine, de multiples raisons ont été avancées : supériorité des tactiques et de l’armement espagnols, relations diplomatiques entre les cités et … Continuer de lire Quand la guerre devient rituel(le) : la guerre chez les Aztèques

Bas-relief sur l’Arc de triomphe de Titus à Rome

Juifs et Romains au Ier siècle : de la subversion à la guerre ouverte contre l’occupant

L’historien juif Flavius Josèphe, témoin oculaire de cette guerre judéo-romaine, tire dans l’introduction de sa Guerre des Juifs la raison de l’embrasement contre l’occupation romaine : « du côté des Romains les affaires intérieures allaient mal[1] ; du côté des Juifs, l’élément révolutionnaire, dans toute la force de ses effectifs et de ses ressources financières, saisit l’occasion de ces circonstances troublées » (I, 1, 4). … Continuer de lire Juifs et Romains au Ier siècle : de la subversion à la guerre ouverte contre l’occupant