Hans Ulrich Franck, Zwei Landsknechte überfallen ein Dorf, 1643, dans Momente, n°1, 2018, p. 22

La chair et le sang – La violence sexuelle dans les conflits du XVIIe siècle [1/2] Maux et mots du viol

En ouvrant l’édition de 1727 du Dictionnaire universel d’Antoine Furetière à la page où se trouvent les mots « viol » et « violer », le lecteur attentif notera le choix des exemples donnés par l’auteur : VIOL (subst. masc.) : Violence, attentat à la pudeur d’une femme. Le viol est un crime capital. Il a été pendu pour viol. Le viol fut deffendu aux … Continuer de lire La chair et le sang – La violence sexuelle dans les conflits du XVIIe siècle [1/2] Maux et mots du viol

GUERRE Stéphane, Louis XIV

Louis XIV – Stéphane Guerre

Cette brève biographie de Louis XIV constitue une habile synthèse des différentes études consacrées depuis une décennie au roi et à son règne. Dès l’enfance, Louis XIV fut marqué par l’exemple édifiant de son père, dont le règne fonda la puissance européenne française, ainsi que par les marques de fermeté de sa mère et de Mazarin. Louis XIV fit montre d’une maîtrise de son corps et de ses émotions (excepté quelques défaillances remarquées, notamment lors de ses vieux jours), primordiale pour incarner une autorité supérieure, souvent amalgamée au mot fourre-tout « absolutisme ». Ce dernier donne à Louis XIV une image fallacieuse d’un roi autocrate, sans limites. Continuer de lire Louis XIV – Stéphane Guerre

Recension « Les affres de la guerre sous Louis XIV – Un demi-siècle d’une vallée de larmes »

Il est commun d’aborder l’Histoire militaire du règne de Louis XIV en analysant ses aspects opérationnels et purement martiaux. L’armée française, surnommée Giant of the Grand Siècle par l’historien John A. Lynn, ainsi que ses adversaires, souvent coalisés, constituent avec les campagnes militaires les principaux sujets d’étude, dès que la recherche se penche sur ce thème. Pourtant, un autre aspect est souvent délaissé ou relativement … Continuer de lire Recension « Les affres de la guerre sous Louis XIV – Un demi-siècle d’une vallée de larmes »