La coopération militaire franco-belge

Par Daniel Poloyko, de l’association Paroles de Défense. Dans son discours du 8 juillet 2020 présentant la vision stratégique de l’Armée de Terre pour les dix prochaines années, le Chef de l’État-Major de l’Armée de Terre, le général Thierry Burkhard a dit que « nous ne faisons jamais la guerre seuls et nous avons besoin des autres »[1], en soulignant l’importance du partenariat franco-belge constitué autour du … Continuer de lire La coopération militaire franco-belge

1940 : Les officiers français face à la défaite (3e partie)

Les officiers et la Révolution nationale En dépit de circonstances dramatiques, l’investiture de l’Etat français s’est déroulée de façon légale. Le 10 juillet 1940, par un vote massif du Parlement, Philippe Pétain se voit attribuer tous les pouvoirs et la charge de rédiger une nouvelle constitution. Par conséquent, l’institution militaire ne peut connaître de cas de conscience quant à sa soumission au nouveau gouvernement. Puisque … Continuer de lire 1940 : Les officiers français face à la défaite (3e partie)

1940 : Les officiers français face à la défaite : quelle analyse ? (2ème partie)

Une mentalité de « minorité assiégée » Exorcisant sa peur, accentuée par la perte de tous les repères et un profond sentiment d’abandon, l’opinion publique vilipende une armée qui a failli. La hiérarchie militaire est brocardée sinon vouée aux gémonies, la confiance, quasi-totale, de la nation en son armée, anéantie. Céline, toujours aussi acrimonieux, fait écho au sentiment général : Elle coûtait cher l’armée française, 400 milliards pour … Continuer de lire 1940 : Les officiers français face à la défaite : quelle analyse ? (2ème partie)

1940 : Les officiers français face à la défaite (1ère partie)

Avertissement       La courte étude ici présentée se propose d’appréhender les réactions des officiers français face à la défaite de 1940. Le sujet est vaste et complexe. Aussi, l’approche ne prétend pas à une exhaustivité factuelle mais tente de saisir l’état d’esprit des officiers dans une brève période s’étendant, pour l’essentiel, de juin à septembre 1940. La motivation principale est donc d’éclairer les comportements et les … Continuer de lire 1940 : Les officiers français face à la défaite (1ère partie)

La « petite guerre » en Amérique du Nord durant la Guerre de Sept Ans (1756-1763)

Il n’est pas aisé de tracer la limite dans les évolutions de l’art de la guerre moderne occidental : certes la coopération entre Européens et acteurs locaux non-européens est désormais bien établie, et n’est d’ailleurs qu’une variation dans une constante historique[i], dans le sens de coopération avec des peuples/acteurs externes à sa propre conception de la guerre, de ses buts et des moyens de la mener … Continuer de lire La « petite guerre » en Amérique du Nord durant la Guerre de Sept Ans (1756-1763)

Les Extravagances d’El Picaro : le général Antoine-Charles de Lasalle par ceux qui l’ont connu (Partie 2/2)

Un homme de bons mots…  En dépit de sa violence sur le terrain et de ses frasques dans la vie de paix, Lasalle s’est toujours fait remarqué pour ses bons mots, son sens de la répartie et sa faculté à mettre tout le monde à l’aise en sa présence.  **** Dès sa première campagne et ses premiers combats, Lasalle se fait remarquer par son ardeur … Continuer de lire Les Extravagances d’El Picaro : le général Antoine-Charles de Lasalle par ceux qui l’ont connu (Partie 2/2)

Alexandre Chernychev, le James Bond russe qui a dupé Napoléon

Nous sommes à l’été 1810 et Paris bat au rythme du faste du Premier Empire. Jamais l’empire de Napoléon n’a été aussi puissant et dans la capitale, la haute société impériale célèbre comme il se doit une telle puissance… Fêtes, bals, réceptions sont le lot presque quotidien de ceux qui veulent voir et être vus… Mais au milieu de toutes ces mondanités, un nom se … Continuer de lire Alexandre Chernychev, le James Bond russe qui a dupé Napoléon

La figure de l’otage entre les XIe et XVe siècles

1152, le royaume d’Angleterre est plongé dans The Anarchy, une guerre civile où s’affrontent pour le trône Mathilde l’Empress et le roi Étienne, respectivement fille et neveu d’Henri Ier. Le roi Étienne assiège le château de Newsbury où sont repliés Jean le Maréchal et ses hommes. Il tient en son pouvoir le fils de Jean, Guillaume, futur Guillaume le Maréchal surnommé « le meilleur chevalier … Continuer de lire La figure de l’otage entre les XIe et XVe siècles

Que fête-t-on le 11 novembre?

Le jour de la Saint Martin (saint patron des soldats), le 11 novembre 1918, à la onzième heure d’une journée automnale: les cloches sonnent à la volée. L’armistice est signé, la guerre semble terminée. Aujourd’hui, nous commémorons cent ans plus tard cette signature. Mais, derrière cette signature se cache beaucoup d’événements que nous devons commémorer. Depuis plusieurs semaines, les polémiques autour des commémorations pullulent. Nous … Continuer de lire Que fête-t-on le 11 novembre?

[4/4]La dissuasion avant l’ère nucléaire: l’exemple de l’armée française des années 1930 face à l’Allemagne nazie

Partie III: Une dissuasion ? L’objet de cette étude demeure la question de la dissuasion. Afin de mieux saisir cette problématique, nous avons pris le cas de l’armée française durant les années 1930. Puis,  nous nous sommes interrogés sur la manière dont était vue cette armée et sa détentrice par l’Allemagne nazie. C’est à partir de cette vision de l’autre que nous pouvons dès lors observer … Continuer de lire [4/4]La dissuasion avant l’ère nucléaire: l’exemple de l’armée française des années 1930 face à l’Allemagne nazie