Que fête-t-on le 11 novembre?

Le jour de la Saint Martin (saint patron des soldats), le 11 novembre 1918, à la onzième heure d’une journée automnale: les cloches sonnent à la volée. L’armistice est signé, la guerre semble terminée. Aujourd’hui, nous commémorons cent ans plus tard cette signature. Mais, derrière cette signature se cache beaucoup d’événements que nous devons commémorer. Depuis plusieurs semaines, les polémiques autour des commémorations pullulent. Nous … Continuer de lire Que fête-t-on le 11 novembre?

Opération Harpie : Une OPINT permanente dans la lutte contre l’orpaillage clandestin en Guyane française

  HARPIE : Une mission interministérielle en Outre-mer   Parmi l’ensemble des missions de l’armée, il est généralement fréquent d’entendre parler des opérations extérieures, dites OPEX. Mais les forces armées d’un pays agissent aussi au sein des frontières de leur Etat : on parle alors d’OPINT, pour Opération Intérieure. En effet, l’armée est garante de la sécurité de la Nation et agit donc en conséquence, … Continuer de lire Opération Harpie : Une OPINT permanente dans la lutte contre l’orpaillage clandestin en Guyane française

A l’Est, la guerre sans fin, 1918-1923. Compte-rendu de l’exposition du musée de l’Armée

Le musée de l’Armée (Paris 7e, Invalides) continue sur sa bonne lancée concernant les expositions temporaires. Après les succès des thèmes larges comme « Guerres secrètes » ou « Dans la peau d’un soldat », le musée présente une exposition beaucoup plus précise : cinq années de guerres qui ne sont pas régulières, très peu connues du grand public. La complexité pour comprendre ces conflits peut expliquer pourquoi nous … Continuer de lire A l’Est, la guerre sans fin, 1918-1923. Compte-rendu de l’exposition du musée de l’Armée

Quand la guerre devient rituel(le) : la guerre chez les Aztèques

Il est bien des civilisations qui font rêver tant elles baignent dans le mystère. L’Empire aztèque est l’une d’entre-elles. On en garde l’image d’une société pyramidale, aux croyances eschatologiques, pratiquant des sacrifices et s’étant effondrée sous les coups des Conquistadors. Pour expliquer cette chute soudaine, de multiples raisons ont été avancées : supériorité des tactiques et de l’armement espagnols, relations diplomatiques entre les cités et … Continuer de lire Quand la guerre devient rituel(le) : la guerre chez les Aztèques

[4/4]La dissuasion avant l’ère nucléaire: l’exemple de l’armée française des années 1930 face à l’Allemagne nazie

Partie III: Une dissuasion ? L’objet de cette étude demeure la question de la dissuasion. Afin de mieux saisir cette problématique, nous avons pris le cas de l’armée française durant les années 1930. Puis,  nous nous sommes interrogés sur la manière dont était vue cette armée et sa détentrice par l’Allemagne nazie. C’est à partir de cette vision de l’autre que nous pouvons dès lors observer … Continuer de lire [4/4]La dissuasion avant l’ère nucléaire: l’exemple de l’armée française des années 1930 face à l’Allemagne nazie

Les derniers samouraïs : Une histoire de la modernisation de l’armée japonaise

Le 17 février 1877, vers 18h, Saigō Takamori, le héros de la restauration de Meiji, adresse ses adieux à son fils et quitte Kagoshima à la tête de 12.900 hommes. Jusqu’au 24 septembre 1877, il combattra durant plusieurs mois la toute nouvelle armée impériale japonaise au cours de la Guerre du Sud-ouest (seinan sensō 西南戦争). Cet épisode, souvent raccourci en une simple opposition tradition/modernité, cache … Continuer de lire Les derniers samouraïs : Une histoire de la modernisation de l’armée japonaise

Éditorial du dossier n°2

Quelques petits changements viennent s’instaurer au sein de la Revue d’Histoire Militaire : Les dossiers ne seront plus mensuels. La rédaction a en effet décidé, pour améliorer ses productions, de ne pas s’imposer de limites temporelles. Les grands dossiers seront donc toujours publiés, mais sur des échéances variables. Quant aux chroniques, celles-ci continueront à être mises en ligne régulièrement pour alimenter le site. Mais trêve … Continuer de lire Éditorial du dossier n°2