Le guerrier Taira no Tadanori s’apprêtant à dormir sous un cerisier

Le guerrier Taira no Tadanori s’apprêtant à dormir sous un cerisier

Divisée en trois parties, cette œuvre, créée en 1884 et intitulée en français « Le guerrier Taira no Tadanori s’apprêtant à dormir sous un cerisier », représente un célèbre passage du Dit des Heike (Heike monogatari 『平家物語』) durant lequel le général Taira no Tadanori 平忠度 (1144-1184) passe sa dernière nuit sous des cerisiers, avant qu’il ne soit tué lors de la bataille d’Ichi no Tani … Continuer de lire Le guerrier Taira no Tadanori s’apprêtant à dormir sous un cerisier

Le Dit des Heike et les poètes Taira : la richesse de la littérature épique du Japon médiéval

Durant la seconde moitié du XIIe siècle, se joua sur l’archipel japonais une série de luttes guerrières et politiques qui aboutit à la formation du premier véritable gouvernement militaire du pays : le shôgunat, ou bakufu 幕府 en japonais. Cette période de transition entre l’époque antique et le Moyen Âge eut comme paroxysme le conflit de Genpei (genpei no sōran 源平の争乱, 1180-1185). Comme les caractères … Continuer de lire Le Dit des Heike et les poètes Taira : la richesse de la littérature épique du Japon médiéval

La censure poétique des généraux parias du Japon classique : le cas des Taira et du Senzai waka shū

Le passage de l’époque antique à l’époque médiévale ne s’est pas fait en douceur au Japon. En effet, la période de transition que constitue la seconde moitié du XIIe siècle s’est vue entachée de conflits guerriers qui atteignirent leur paroxysme entre 1180 et 1185 durant le conflit de Genpei[1] (Genpei no ran 源平の乱). Surnommé ainsi à partir des caractères des deux clans qui ont « principalement » … Continuer de lire La censure poétique des généraux parias du Japon classique : le cas des Taira et du Senzai waka shū

L’enfant de Victor Hugo, une critique de la jeunesse prise sous les bombes

Les enfants sont plus dangereux que les hommes parce qu’ils ne savent pas ce que c’est la mort. Ils vont au devant de la mort. Concordance des temps, France Culture, 26 octobre 2019. Personne ne vit à l’abri des images d’enfants prenant les armes pour combattre. Embrigadé, victime ou bien engagé volontaire, l’enfant, c’est-à-dire l’humain âgé de moins de 18 ans selon la législation internationale, … Continuer de lire L’enfant de Victor Hugo, une critique de la jeunesse prise sous les bombes

Le Duc Wen de Jin récupère son État 晋文公复国图, peinture de la dynastie des Song qui montre le retour d’exil de Chong’er dans l’État de Jin. Il devient le Duc Wen et règne de 636 à 628 avant J.-C. (LI Tang 李唐, 1066-1150)

La diplomatie par la poésie, une arme de négociation de la Chine antique

La « diplomatie poétique » 赋诗外交 fù shī wài jiāo[1] est un phénomène culturel particulier à l’histoire chinoise, qui trouve son origine dans la dynastie des Zhou occidentaux 西周 Xī Zhoū et qui était employé de manière prépondérante durant la période des Printemps et Automnes 春秋 Chūnqiū (722 av. J.-C.- 481 av. J.-C.). La « diplomatie poétique » désigne une forme de discours diplomatique dans … Continuer de lire La diplomatie par la poésie, une arme de négociation de la Chine antique

Triomphes et tragédies de la guerre : l’image des militaires dans les « Poèmes de la Frontière » de la dynastie Tang

La dynastie Tang (619-907), gouvernée par une lignée de 21 empereurs pendant 289 ans, est une des dynasties les plus glorieuses et prospères de l’histoire ancienne chinoise. A son apogée, elle compte également parmi les pays les plus puissants du monde entier, en atteignant un plein épanouissement politique, économique, culturel et diplomatique. Cependant, le développement de cette dynastie est indissociable du fait guerrier, les tambours … Continuer de lire Triomphes et tragédies de la guerre : l’image des militaires dans les « Poèmes de la Frontière » de la dynastie Tang