Représentation de la bataille de la rivière Uji, les Taira (à gauche) attaquant les troupes de Minamoto no Yorimasa (à droite) sur le pont et traversant la rivière

Le clan Taira et le conflit de Genpei : les premières remises en question du régime Taira (3/4)

Dans les deux premières parties de notre dossier, nous nous étions penchés sur la manière dont le clan Taira, et notamment son chef, Taira no Kiyomori 平清盛 (1118-1181), s’était hissé au pouvoir grâce à ses relations avec le « régime de la maison de l’empereur retiré », l’insei 院政, sa participation à des conflits guerriers et la réutilisation à son compte de systèmes politiques, matrimoniaux, économiques et religieux. Continuer de lire Le clan Taira et le conflit de Genpei : les premières remises en question du régime Taira (3/4)

Photographie du célèbre torii 鳥居 (portail érigé pour, entre autres, indiquer l’entrée d’un sanctuaire shintô) « flottant » (car en partie immergé dans la mer) du sanctuaire d’Itsukushima

Le clan Taira et le conflit de Genpei : la quête d’omnipotence de Kiyomori (2/4)

Dans notre article précédent, nous nous étions intéressés à la manière dont le clan Taira avait accru sa puissance économique et militaire à travers, entre autres, des relations privilégiées avec l’insei 院政, le « régime de la maison de l’empereur retiré ». Dans ce deuxième article, nous examinerons comment Taira no Kiyomori 平清盛 (1118-1181), chef de son clan, a repris les systèmes politiques et religieux des régimes précédents afin de continuer son ascension vers l’omnipotence et de tenter de mettre en place une lignée impériale Taira. Continuer de lire Le clan Taira et le conflit de Genpei : la quête d’omnipotence de Kiyomori (2/4)

Représentation de l’attaque sur le palais de l’empereur Go-Shirakawa (le pavillon de la troisième avenue) dans le Heiji monogatari emaki 『平治物語絵巻』 (« Rouleau illustré du Dit de Heiji »)

Le clan Taira et le conflit de Genpei : une ascension au pouvoir fulgurante (1/4)

« Le son des cloches du sanctuaire de Gion est la résonance de l’impermanence de toute chose. »
Avec cette phrase commence le Heike monogatari 『平家物語』[2], Le Dit des Heike, l’une des plus anciennes épopées japonaises contant, entre autres, le conflit opposant les clans Taira 平家[3] et Minamoto 源氏[4] entre 1180 et 1185 : le « conflit de Genpei », genpei no sōran 源平の争乱[5]. Bien que cette introduction soit particulièrement connue des Japonais[6], cela n’est clairement pas le cas pour la période historique à l’origine de ce conflit. Continuer de lire Le clan Taira et le conflit de Genpei : une ascension au pouvoir fulgurante (1/4)