This machine kills fascists : le rock américain et l’engagement contre la guerre

Retrouvez ici la playlist accompagnant cet article ! Dix-huit août 1969. Jimi Hendrix (1942-1970)[1] monte à l’aube sur la petite scène du Festival de Woodstock qu’il conclut, afin de jouer durant deux heures devant les 30 000 et quelques spectateurs restant après trois jours de météo catastrophique, de prise de drogues et de célébration de la contre-culture[2] américaine. À force de distorsions, Hendrix entama lors de … Continuer de lire This machine kills fascists : le rock américain et l’engagement contre la guerre

Les écoles de l’armée de Terre : modèles, tendances et perspectives

Le Général Pierre de Villiers écrit et publie l’ouvrage Qu’est-ce qu’un chef en 2018 aux éditions Fayard. Saint-cyrien de l’arme blindée et de cavalerie dans l’armée de Terre, il occupe la fonction de chef d’état-major des armées (CEMA) durant plus de trois ans[1].  Fort de quarante-deux années au service de l’institution, il se lance par la suite dans l’écriture et publie trois ouvrages. Dernier paru, … Continuer de lire Les écoles de l’armée de Terre : modèles, tendances et perspectives

L’Histoire, à la croisée des chemins – Le Maître du Haut Château – Philip Dick – 1962

Étape naturelle dans les cursus d’Histoire dans l’enseignement supérieur, c’est logiquement que les conséquences de l’année 1947 sur la Seconde Guerre mondiale sont exposées aux élèves. Ainsi, tel que défini par le programme officiel, c’est bien le bombardement de Washington et la capitulation étasunienne qui permirent la paix et le partage du monde entre le Reich et l’empire du Japon, les deux super-puissances alliées. Ainsi, … Continuer de lire L’Histoire, à la croisée des chemins – Le Maître du Haut Château – Philip Dick – 1962

La crise de Bizerte : l’engagement de l’ancien colonisé contre l’ancienne puissance coloniale.

Aux origines : un enjeu stratégique et une décolonisation inachevée. Le 31 juillet 1954, Pierre Mendès France prononce à Tunis son « discours de Carthage » : il y affirme l’autonomie interne de la Tunisie, qui à échéance sera indépendante le 20 mars 1956 soit deux ans plus tard. Durant deux ans, la défense tunisienne restera à charge de la France selon les accords passés … Continuer de lire La crise de Bizerte : l’engagement de l’ancien colonisé contre l’ancienne puissance coloniale.

Résister à l’occupant : les civils belges au cœur de la Première Guerre mondiale.

« Eh bien ! voilà : je me suis engagée. J’ai demandé une mission à remplir. Mes petits Français m’ont dit qu’ils avaient laissé dans la forêt beaucoup de leurs camarades soldats comme eux. J’ai offert d’aller les chercher, et le consul, ou du moins celui qui tenait sa place, m’a donné son approbation. Alors, je pars et le plus vite possible. »[1] Ces quelques … Continuer de lire Résister à l’occupant : les civils belges au cœur de la Première Guerre mondiale.

Japon, 1945 : l’inefficacité stratégique de la bombe atomique

En France, lorsque la Seconde Guerre mondiale est étudiée en cours d’Histoire dans l’enseignement primaire et secondaire, les thèmes étudiés sont, de manière générale, vus de manière européo-centrée : la Shoah, la résistance française et l’appel du général de Gaulle (1890-1970), le débarquement de  Normandie… Lorsque la guerre du Pacifique est abordée, trois attaques ou batailles sont parfois mises en avant : Pearl Harbor, Iwo Jima et … Continuer de lire Japon, 1945 : l’inefficacité stratégique de la bombe atomique

Rester « Number One » pendant les années 1990, ou comment motiver la jeunesse américaine à s’engager

Depuis la Première Guerre mondiale, la propagande américaine diffuse dans le monde occidental et au-delà, l’image d’un engagement patriotique au détriment de soi. Durant la Seconde Guerre mondiale, cette dernière s’est véritablement ancrée dans les consciences grâce au symbole de Captain America et à la libération de 1944 qui permettent aux étasuniens de se poser en libérateurs de l’Europe de l’Ouest occupée. Commence en 1947 … Continuer de lire Rester « Number One » pendant les années 1990, ou comment motiver la jeunesse américaine à s’engager

« I don’t want any damned Dien Bien Phu » : Khe Sanh, un siège emblématique ?

Aborder le siège de Khe Sanh (1968), c’est avant tout aborder la Guerre du Vietnam dans sa globalité. L’histoire complexe de ce pays tient aux deux guerres d’indépendance menées durant la seconde moitié du XXe siècle. La « première guerre » du Vietnam, dite la guerre d’Indochine (1946-1954), opposa les troupes françaises aux troupes d’insurrection vietnamiennes (Việt Minh) menées par le leader de la révolte, Hồ Chí … Continuer de lire « I don’t want any damned Dien Bien Phu » : Khe Sanh, un siège emblématique ?

La bataille de Mokra, 1 septembre 1939. Une victoire oubliée au début de l’enfer ?

« Cette nuit, la Pologne a aussi tiré avec des soldats réguliers, pour la première fois, sur notre territoire. Depuis 5h45 des tirs de riposte ont lieu ! Et dès à présent, nous répondons à chaque bombe par une autre bombe. Ceux qui luttent avec du poison sont combattus de la même manière. Celui qui s’éloigne lui-même des règles d’une guerre humaine peut s’attendre à … Continuer de lire La bataille de Mokra, 1 septembre 1939. Une victoire oubliée au début de l’enfer ?

Le « Pacte de Varsovie » à la lumière de son traité fondateur : Combiner légitime défense et diffusion du socialisme

« L’existence des régimes socialistes de l’Europe de l’Est a été une des principales, et peut-être même la principale source de légitimation du pouvoir du Parti communiste de l’URSS, en URSS même »[1] écrit Jacques Lévesque dans son Essai sur la spécificité des relations entre l’URSS et l’Europe de l’Est de 1945 à 1989. L’Europe centre-orientale présentait donc pour l’Union soviétique un enjeu non seulement géopolitique, mais … Continuer de lire Le « Pacte de Varsovie » à la lumière de son traité fondateur : Combiner légitime défense et diffusion du socialisme