1940 : Les officiers français face à la défaite (3e partie)

Les officiers et la Révolution nationale En dépit de circonstances dramatiques, l’investiture de l’Etat français s’est déroulée de façon légale. Le 10 juillet 1940, par un vote massif du Parlement, Philippe Pétain se voit attribuer tous les pouvoirs et la charge de rédiger une nouvelle constitution. Par conséquent, l’institution militaire ne peut connaître de cas de conscience quant à sa soumission au nouveau gouvernement. Puisque … Continuer de lire 1940 : Les officiers français face à la défaite (3e partie)

1940 : Les officiers français face à la défaite : quelle analyse ? (2ème partie)

Une mentalité de « minorité assiégée » Exorcisant sa peur, accentuée par la perte de tous les repères et un profond sentiment d’abandon, l’opinion publique vilipende une armée qui a failli. La hiérarchie militaire est brocardée sinon vouée aux gémonies, la confiance, quasi-totale, de la nation en son armée, anéantie. Céline, toujours aussi acrimonieux, fait écho au sentiment général : Elle coûtait cher l’armée française, 400 milliards pour … Continuer de lire 1940 : Les officiers français face à la défaite : quelle analyse ? (2ème partie)

1940 : Les officiers français face à la défaite (1ère partie)

Avertissement       La courte étude ici présentée se propose d’appréhender les réactions des officiers français face à la défaite de 1940. Le sujet est vaste et complexe. Aussi, l’approche ne prétend pas à une exhaustivité factuelle mais tente de saisir l’état d’esprit des officiers dans une brève période s’étendant, pour l’essentiel, de juin à septembre 1940. La motivation principale est donc d’éclairer les comportements et les … Continuer de lire 1940 : Les officiers français face à la défaite (1ère partie)

L’Organisation de Résistance de l’Armée (ORA)     

« Car il n’est pas de salut sans une part de sacrifice ; ni de liberté nationale qui puisse être pleine, si on n’a travaillé à la conquérir soi-même » (Marc Bloch, « L’Etrange défaite ») Engourdies par un état de léthargie guerrière de la durée d’un automne et d’un hiver (« la drôle de guerre »), la France et son armée connaissent au printemps 1940 un … Continuer de lire L’Organisation de Résistance de l’Armée (ORA)