La guerre russo-turque de 1768 à 1774

La guerre russo-turque de 1768 est l’amorce d’une expansion considérable de l’Empire russe des Balkans vers les rives de la mer Noire, modifiant ainsi l’équilibre géopolitique de la Méditerranée orientale au XVIIIe siècle. Deux aspects caractérisent ce conflit : la volonté russe d’obtenir une ouverture sur la mer Égée, et le retard militaire de l’Empire ottoman par rapport aux autres empires. En effet, les Ottomans … Continuer de lire La guerre russo-turque de 1768 à 1774

Dostoïevski et le nationalisme russe

Fédor Dostoïevski, un des écrivains les plus illustres de la Russie, est né le 30 octobre 1821 à Moscou et est mort le 28 janvier 1881 à Saint-Pétersbourg. À partir de 1847, il entretient un lien étroit avec un cercle fouriériste qui combat l’absolutisme de Nicolas Ier, le tsar à l’époque. En 1849, les membres du cercle sont arrêtés en raison du soupçon retenu contre eux d’avoir participé à un coup d’État … Continuer de lire Dostoïevski et le nationalisme russe

Et si la révolution bolchévique était une affaire de vengeance ? VENDETTA, LA VENGEANCE DES OULIANOV (L. Dedola & L. Bonaccorso)

Il y a bientôt cent ans disparaissait l’un des personnages majeurs du XXe siècle : Vladimir Ilitch Oulianov, que le monde entier connu sous le pseudonyme de Lénine. Un révolutionnaire et théoricien qui marqua le siècle dernier de son nom en fondant en 1917 la Russie soviétique, soit le premier régime communiste de l’Histoire. Un personnage fascinant, complexe, étonnant même, dont s’emparent aujourd’hui l’auteur lyonnais Loulou … Continuer de lire Et si la révolution bolchévique était une affaire de vengeance ? VENDETTA, LA VENGEANCE DES OULIANOV (L. Dedola & L. Bonaccorso)

Jomini et Clausewitz : s’engager durant les guerres napoléoniennes

« Je crois et je professe qu’un peuple n’a rien de plus haut à respecter que la dignité et la liberté de son existence. Qu’il devra défendre celles-ci jusqu’à la dernière goutte de son sang. » écrit Carl von Clausewitz dans un texte de 1812[1] (publié en 1869) et qui parvient aux oreilles d’un roi de Prusse Frédéric-Guillaume III mécontent. Quel est donc l’état de … Continuer de lire Jomini et Clausewitz : s’engager durant les guerres napoléoniennes

Japon, 1945 : l’inefficacité stratégique de la bombe atomique

En France, lorsque la Seconde Guerre mondiale est étudiée en cours d’Histoire dans l’enseignement primaire et secondaire, les thèmes abordés sont, de manière générale, vus de manière européo-centrée : la Shoah, la résistance française et l’appel du général de Gaulle (1890-1970), le débarquement de Normandie… Lorsque la guerre du Pacifique est évoquée, trois attaques ou batailles sont parfois mises en avant : Pearl Harbor, Iwo Jima et … Continuer de lire Japon, 1945 : l’inefficacité stratégique de la bombe atomique

Rivalité et jeux de pouvoirs européens en Afrique : militaires français et mercenaires russes

Il semble exister une spécificité des conflits en Afrique. Hormis l’imbrication permanente de causes structurelles et de facteurs conjoncturels, apparaît également une autre composante quasi commune à l’ensemble des conflits qui se déroulent sur le continent : l’absence de victoire militaire nette. La résolution des crises passe souvent par de perpétuelles et inévitables discussions et négociations qui ne permettent pas d’aboutir à l’instauration d’une paix … Continuer de lire Rivalité et jeux de pouvoirs européens en Afrique : militaires français et mercenaires russes

Le « Pacte de Varsovie » à la lumière de son traité fondateur : combiner légitime défense et diffusion du socialisme

« L’existence des régimes socialistes de l’Europe de l’Est a été une des principales, et peut-être même la principale source de légitimation du pouvoir du Parti communiste de l’URSS, en URSS même »[1] écrit Jacques Lévesque dans son Essai sur la spécificité des relations entre l’URSS et l’Europe de l’Est de 1945 à 1989. L’Europe centre-orientale présentait donc pour l’Union soviétique un enjeu non seulement géopolitique, mais … Continuer de lire Le « Pacte de Varsovie » à la lumière de son traité fondateur : combiner légitime défense et diffusion du socialisme

Bons baisers de Lituanie ! Clash des Titans dans l’Europe orientale de la Renaissance !

Au milieu du XVIe siècle, le Grand-Duché de Lituanie est le plus grand domaine territorial d’Europe. S’étendant de la mer Baltique jusqu’à la Mer Noire, des plaines d’Ukraine aux forêts de Mińsk en Biélorussie, il s’affirme comme un Etat puissant, multiethnique et multiconfessionnel où la légitimité du souverain est fondée sur le vote des grands nobles de toutes ses provinces. Les menaces ancestrales comme celles … Continuer de lire Bons baisers de Lituanie ! Clash des Titans dans l’Europe orientale de la Renaissance !

A l’Est, la guerre sans fin, 1918-1923. Compte-rendu de l’exposition du musée de l’Armée

Le musée de l’Armée (Paris 7e, Invalides) continue sur sa bonne lancée concernant les expositions temporaires. Après les succès des thèmes larges comme « Guerres secrètes » ou « Dans la peau d’un soldat », le musée présente une exposition beaucoup plus précise : cinq années de guerres qui ne sont pas régulières, très peu connues du grand public. La complexité pour comprendre ces conflits peut expliquer pourquoi nous … Continuer de lire A l’Est, la guerre sans fin, 1918-1923. Compte-rendu de l’exposition du musée de l’Armée