1940 : Les officiers français face à la défaite (3e partie)

Les officiers et la Révolution nationale En dépit de circonstances dramatiques, l’investiture de l’Etat français s’est déroulée de façon légale. Le 10 juillet 1940, par un vote massif du Parlement, Philippe Pétain se voit attribuer tous les pouvoirs et la charge de rédiger une nouvelle constitution. Par conséquent, l’institution militaire ne peut connaître de cas de conscience quant à sa soumission au nouveau gouvernement. Puisque … Continuer de lire 1940 : Les officiers français face à la défaite (3e partie)

1940 : Les officiers français face à la défaite : quelle analyse ? (2ème partie)

Une mentalité de « minorité assiégée » Exorcisant sa peur, accentuée par la perte de tous les repères et un profond sentiment d’abandon, l’opinion publique vilipende une armée qui a failli. La hiérarchie militaire est brocardée sinon vouée aux gémonies, la confiance, quasi-totale, de la nation en son armée, anéantie. Céline, toujours aussi acrimonieux, fait écho au sentiment général : Elle coûtait cher l’armée française, 400 milliards pour … Continuer de lire 1940 : Les officiers français face à la défaite : quelle analyse ? (2ème partie)

[2/4]La dissuasion avant l’ère nucléaire: l’exemple de l’armée française des années 1930 face à l’Allemagne nazie

Partie I: L’armée française, première puissance européenne continentale ? Il s’agira ici d’observer et de comprendre ce qu’est l’armée française des années 1930, sous couvert de la problématique au sujet de sa puissance, afin de saisir son hypothétique caractère dissuasif. Nous étudierons alors la question primaire des effectifs, puis de la théorie à la pratique (matériels, stratégies, encadrement), et enfin la corrélation des problématiques politiques et militaires … Continuer de lire [2/4]La dissuasion avant l’ère nucléaire: l’exemple de l’armée française des années 1930 face à l’Allemagne nazie

Corap: bouc émissaire de la défaite de 1940 (M. Schiavon)

  Max Schiavon, Corap : bouc émissaire de la défaite de 1940, Paris, Ed. Perrin, 2017 « En un mot, alors que nos chefs ont prétendu renouveler la guerre de 1915-1918, les Allemands faisaient celle de 1940 ». Ainsi, Marc Bloch dans l’Etrange défaite soulève la problématique militaire lors de la défaite de 1940, expliquant cette dernière par la vision déformée de la guerre par … Continuer de lire Corap: bouc émissaire de la défaite de 1940 (M. Schiavon)